Visiter les jardins

Visiter les jardins

Les jardins sont implantés sur le coteau du Mont Rude dominant la Loire, et sont classés Monument Historique depuis 1977. 

S’étendant sur cinq hectares, ils s’organisent en terrasses successives, avec :

  • en surplomb un Arboretum à l’anglaise tout en courbes
  • au cœur du dispositif, un Jardin français, sur une terrasse encore soutenue par ses grands murs d’origine en schiste
  • en partie basse, une Promenade au pied des murs du jardin français et une Grande prairie aux tracés géométriques

Un enrichissement et un étiquetage progressif des collections botaniques sont entrepris depuis 2016, portant à 550 le nombre d’espèces cultivées actuellement.

La Cour d’honneur

Sobrement pavée de grès, elle est dessinée avant tout par ses limites.

Au sud, la façade de la dépendance est festonnée de rosiers ‘Pierre de Ronsart’ qui s’accommodent de l’exposition Nord, tandis que les rhododendrons et hortensias plus à leur aise s’y épanouissent pleinement.

À l’ouest, deux glycines de Chine et du Japon habillent le manoir.

Au nord, la façade du manoir, sa loggia d’esprit florentin et son escalier incurvé sont laissés dégagés.

À l’est, une mixed border adossée au mur d’enceinte relie le grand portail à la cour. Les tons bleus et magenta ont été privilégiés lors de sa plantation à l’automne 2016.

Un escalier à l’ouest de la dépendance permet d’accéder à l’Arboretum

L’Arboretum

Ouvert à la visite depuis 2017, il permet une promenade à travers une succession de clairières cernées d’arbres arrivés à maturité.

Son positionnement à flanc du Mont Rude, en surplomb de la vallée de la Loire, permet de deviner le cours du fleuve et les clochers des villes et villages alentours.

Au débouché de l’escalier, sous de grands cèdres de l’Himalaya, il est possible d’apercevoir les flèches de la cathédrale d’Angers en direction du nord-ouest. Le vignoble d’Anjou se déroule également sur les pentes, et la ripisylve ligérienne laisse filtrer des vues sur le fleuve.

La première clairière est délimitée notamment par un bosquet d’arbres au caramel, aux effluves remarquables à l’automne. En longeant ses contours, vous y trouverez notamment tulipier de Virginie, lauriers du Portugal, osmanthe, arbousier, parrotie et copalme d’Amérique.

Une seconde clairière ouverte sur la vallée de la Loire laisse voir le fleuve et les clochers de La Daguenière sur l’autre rive. Un robinier doré éclaire la prairie de manière spectaculaire. Des bosquets de cèdres de l’Himalaya, bouleaux, frênes et sycomores la bordent.

Une troisième clairière est notamment marquée par un érable du fleuve Amour arrivé à maturité. En longeant ses contours, vous pourrez observer de beaux exemplaires d’érables de Cappadoce, de platanes et de murier noir.

Au fond de l’Arboretum, descendre en contournant l’ancien tennis pour rejoindre la Promenade basse

La Promenade basse

Elle permet de rejoindre la façade Nord du manoir en longeant les anciens murs d’enceinte du jardin et donne une vue sur la prairie et ses tracés, et en arrière-plan sur le golf d’Angers.

La promenade est rythmée par une alternance de cônes d’if et de boules de buis faisant office de garde-corps.

Sur le côté Sud, les murs en ardoise et leurs contreforts soutiennent le jardin français. Ils datent de l’époque de construction du Manoir.

Hortensias et rhododendrons ont été plantés en quantité par le passé et sont aujourd’hui arrivés à maturité. Des plantations complémentaires de plus jeunes sujets d’espèces moins communes viendront enrichir le jardin au fil des années suivantes.

À mi-chemin de la promenade sur votre droite, prendre le portail en bois pour rejoindre le Jardin français

Le Jardin français

Tracé sur une terrasse implantée en balcon sur la vallée de la Loire, il se compose de quatre rectangles de pelouse aux angles marqués d’un cône d’if et bordés d’allées gravillonnées.

L’allée centrale mène au mur d’enceinte Ouest qui a été planté de rosiers grimpants, pivoines et dahlias.

Au sud, une charmille efface le talus résultant du nivellement de la terrasse.

Au nord, un rythme régulier d’ifs taillés en cubes laisse entrevoir la grande pergola, plantée de huit raisins différents et qui offre une récole généreuse étalée de septembre à novembre.

Entre les ifs, des groupes de vivaces aux couleurs vives complètent la promenade, tandis que côté prairie, des fenêtres de vues alternent avec un filtre de rosiers grimpants et de clématites.

Revenir sur vos pas pour poursuivre la Promenade basse

La fin de la Promenade basse et la Grande prairie

Le grand buis à feuilles rondes sous lequel passe la Promenade est réputé quatre fois centenaire. Avec ses neuf mètres de hauteur et de largeur de houppier, et son tronc d’une circonférence d’un mètre soixante-dix, il est candidat pour d’être classé « arbre remarquable » en 2018.

La Promenade rejoint le jardin topiaire servant de décor à la façade nord du manoir.

Deux cèdres bleus adoucissant la géométrie de l’ensemble forment avec quelques arbres fruitiers la transition vers la Grande prairie.

La Grande prairie est délimitée par une charmille, un alignement de tilleuls qui embaume le mois de juin, et une magistrale allée de peupliers. Elle est organisée en deux ensembles :

– au premier plan une prairie naturelle, fauchée une fois l’an, est traversée par un dessin géométrique d’allées conduisant à l’enclos central où est installé le poulailler.

– au second plan des îlots ovales de prairie naturelle, plantés de jeunes arbres en devenir choisis pour leurs couleurs d’automne.

Prendre les allées tondues de la prairie pour les plus curieux. Sinon, en prenant le passage à droite de la haie de lauriers du Caucase, sous l’échauguette, le parcours s’achève en rejoignant la Cour

Horaires & tarifs

En 2018, les jardins du Manoir de la Groye sont ouverts au public tous les vendredi, samedi et dimanche des mois de mai, juin, juillet et septembre, de 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h.

La visite est libre. Son prix est de 3€ pour les visiteurs de plus de 12 ans.

L’entrée est gratuite pour tous les 2 et 3 juin 2018 lors des Rendez-vous aux Jardins et les 15 et 16 septembre pour les Journées du Patrimoine.

Le propriétaire-paysagiste propose toute l’année aux groupes de 15 personnes et plus des visites guidées d’une durée d’une heure trente environ au tarif de 5€ par personne.